Défense européenne : un nouveau pacte entre la France et l’Italie

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 1 mai 2024 à 14h00
defense-europeenne-pacte-france-italie

La France et l'Italie ont signé une lettre d'intention visant à créer un pôle industriel commun, renforçant ainsi leurs capacités de défense terrestre par le biais de coopérations industrielles étendues et du développement de nouvelles technologies.

Un pacte stratégique pour l'avenir de la défense européenne

La réunion en Corse du 29 avril 2024 entre les ministres de la Défense Guido Crosetto et Sébastien Lecornu n'était pas seulement purement diplomatique. Elle a scellé un accord visant à consolider les bases industrielles de défense entre les deux nations. Cette alliance stratégique entre Leonardo, géant italien de la défense, et Thales, leader français, symbolise un effort réfléchi pour préparer l'Europe au futur. L'avenir est globalement flou, accentués par les tensions géopolitiques en Ukraine et au Moyen-Orient et la nécessité d'une indépendance technologique accrue.

Guido Crosetto a souligné l'importance de rassembler les meilleures technologies à travers l'Europe pour construire des centres de compétences robustes. Le programme envisage des investissements significatifs pour suivre le rythme rapide de l'innovation technologique. L'initiative de renforcer la défense de l'Europe ne se limite pas à la France et l'Italie ; elle englobe également des partenariats élargis, y compris avec des acteurs comme l'Allemagne et l'Espagne, notamment dans le cadre du projet ambitieux MGCS, visant à développer un nouveau char de combat.

MGCS : Les nouveaux chars prennent formes

Le Main Ground Combat System (MGCS), évalué à un coût d'environ 100 milliards d'euros, est prévu pour remplacer les chars Leopard 2 allemands et les chars Leclerc français par une nouvelle génération plus appropriée aux conflits actuels. Sébastien Lecornu, en concertation avec ses homologues, a affirmé l'importance d'une telle initiative qui non seulement renforce la sécurité européenne, mais aussi stimule l'industrie par des avancées technologiques partagées.

Au-delà des implications militaires et stratégiques, ce partenariat franco-italien a un impact économique également très important. En dynamisant la coopération entre des géants industriels comme Leonardo et Thales, ce pacte va créer des emplois et innover dans les domaines de la défense et de la technologie spatiale. L'intégration des capacités industrielles et technologiques est essentielle pour maintenir l'Europe à l'avant-garde de la défense globale.

Paolo Garoscio

Journaliste chez EconomieMatin. Ex-Chef de Projet chez TEMA (Groupe ATC), Ex-Clubic. Diplômé de Philosophie logique et de sciences du langage (Master LoPhiSC de l'Université Paris IV Sorbonne) et de LLCE Italien.