Titra et Airbus s’associent pour modifier le drone ALPIN pour les missions navales

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 24 mai 2024 à 8h30
drone, alpin, modification, mission, militaire, marine, airbus

Pour les opérations aériennes sans pilote basées en mer, l'entreprise de drones turque Titra s'est associée stratégiquement avec le géant de l'aviation français Airbus pour améliorer les capacités du drone ALPIN. Les efforts conjugués des deux entreprises visent à permettre à l'ALPIN d'opérer, de décoller et d'atterrir de manière autonome depuis des plateformes navales.

Le véhicule aérien sans pilote ALPIN

Le véhicule aérien sans pilote ALPIN, utilisé pour la première fois lors des opérations turques dans le nord de l'Irak, a été dévoilé au public lors d'un salon consacré à la sécurité intérieure qui s'est tenu à Ankara, en Turquie, du 21 au 23 mai 2024. Abdulkadir Sener, PDG de Titra, a indiqué que l'amélioration du modèle ALPIN répondrait aux demandes du gouvernement turc et d'autres nations d'un déploiement par leurs forces navales.

Le partenariat devrait intégrer le système DeckFinder d'Airbus aux systèmes de l'ALPIN. Le communiqué officiel de Titra clarifie : "Nous avons franchi la première étape vers l'intégration de l'Airbus Deck Finder et du système d'hélicoptères sans pilote ALPIN”. Cela implique une mise à niveau significative des capacités de l'ALPIN, rendant ses atterrissages et décollages sur des plateformes navales en mouvement plus précis et plus sûrs.

Un drone qui se pose sur un navire en mouvement

Les attentes sont fortes : dans un avenir proche, l'ALPIN devrait être capable de se poser habilement sur un navire en mouvement. Cette collaboration ouvre également la voie à d'autres coopérations dans ce domaine, selon Sener.

Le drone ALPIN, à double usage civil et militaire, conçu notamment pour les services de secours, est basé sur l'hélicoptère ultra-léger piloté italien Helisport CH-7. L'ALPIN est né d'un accord entre Titra et le spécialiste des drones UAVOS en 2019, visant à transformer les CH-7 en aéronefs à voilure tournante sans pilote opérationnels. Le véhicule aérien sans pilote a effectué son vol inaugural l'année suivante.

Avec ses dimensions et ses capacités impressionnantes, l'ALPIN mesure 7 m de long, 1,5 m de large et 2,35 m de haut, avec un diamètre de rotor de 6,28 m. La version légère de l'hélicoptère sans pilote pèse 340 kg, avec une capacité de charge maximale de 200 kg, carburant inclus.

Parmi les caractéristiques du drone, citons sa capacité à transporter plusieurs charges utiles, à transmettre des données en temps réel, un canal de communication par satellite à large bande pour une fonctionnement à distance, un système d'autopilote entièrement redondant, une capacité de décollage et d'atterrissage autonome et une capacité d'atterrissage en autorotation.

Par ailleurs, le DeckFinder d'Airbus est un système de positionnement innovant qui aide tant les pilotes que les drones à déterminer leur position relative dans des conditions environnementales difficiles. En générant une image 3D de la position relative de la plateforme, il joue un rôle crucial dans la réalisation d'atterrissages sécurisés sur de petites bases d'hélicoptères en mouvement, notamment dans des conditions dépourvues de repères ou de signaux visuels.

Paolo Garoscio

Journaliste chez EconomieMatin. Ex-Chef de Projet chez TEMA (Groupe ATC), Ex-Clubic. Diplômé de Philosophie logique et de sciences du langage (Master LoPhiSC de l'Université Paris IV Sorbonne) et de LLCE Italien.