Airbus développe un hélicoptère Lakota sans pilote

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 17 mai 2024 à 8h30
hélicoptère, lakota, airbus, ravitaillement, aviation, marine, armée

Un hélicoptère autonome développé par Airbus pour l'Armée américaine

Airbus US Space & Defence a obtenu un accord du Commandement des Systèmes Aériens Navals qui le positionne pour le développement d'une version autonome de son hélicoptère UH-72 Lakota. Ce modèle d'avion amélioré est envisagé pour servir de machine de ravitaillement sans pilote pour le Corps des Marines américain dans le cadre de leur programme de Connecteur logistique aérien. Cette nouvelle fait suite à une interview récente avec Carl Forsling, Directeur adjoint du développement des affaires et de la stratégie pour les programmes du Corps des Marines chez Airbus, qui a révélé que les coûts de développement ont été financés en interne par Airbus.

Le Corps des Marines, cherchant à apporter une solution logistique à ses escouades et autres petites unités opérant loin des navires et des hubs logistiques, envisage de créer une plateforme aérienne capable de ravitailler des unités plus importantes. Ces unités comprennent les nouveaux régiments littoraux du Corps des Marines dans le Pacifique, conçus pour mener des opérations de base avancées de manière expéditive.

Un coût réduit par heure de vol

Carl Forsling a présenté le futur UH-72 Connecteur logistique autonome comme un engin autonome basé sur une cellule mature. Il a noté que les mises à jour significatives de ce dernier comprendraient une réduction des coûts d'heures de vol, un régime de maintenance bien compris et, surtout, une capacité de pilotage par fil. Cette dernière permettrait à l'hélicoptère de répondre à des signaux électroniques plutôt que physiques provenant d'un pilote.

Cependant, l'intégration de cet avion sans pilote dans le vaste réseau de commandement et de contrôle du Corps des Marines, ainsi que son potentiel à prendre des décisions de vol de manière autonome, représentent des défis considérables. Ces derniers sont censés être surmontés dans le cadre du contrat actuel du Corps des Marines.

Airbus en bonne position pour l'hélicoptère autonome de ravitaillement

Le programme de Connecteur Logistique Aérien vise à contribuer à un effort plus vaste autour de la logistique contestée, comme révélé dans les diapositives de présentation du Corps des Marines. Le mémorandum de décision d'acquisition signé en mars a lancé la phase de prototypage, permettant l'attribution de contrats à quatre entreprises pour construire des prototypes. Airbus est actuellement la seule entreprise à avoir reçu un tel contrat.

Les fournisseurs ont une échéance provisoire fixée pour la fin de l'été ou le début de l'automne de cette année pour présenter leurs prototypes. Avec une solide expérience en matière d'heures de vol et de maturité de la plateforme, Forsling a suggéré que le prototype d'Airbus serait très performant.

Paolo Garoscio

Journaliste chez EconomieMatin. Ex-Chef de Projet chez TEMA (Groupe ATC), Ex-Clubic. Diplômé de Philosophie logique et de sciences du langage (Master LoPhiSC de l'Université Paris IV Sorbonne) et de LLCE Italien.