Une quatrième maison Athos inaugurée pour les blessés psychiques de l’Armée

Cropped Favicon Armees 2.png
Par Économie matin Publié le 4 mai 2023 à 8h42
Maison Athos

La secrétaire d'État Patricia Miralles a inauguré la quatrième maison Athos à Pluneret le 27 avril dernier. Cela marque une étape importante dans le soutien aux militaires atteints de blessures psychiques. Avec un dispositif innovant et centré sur l'individu.

Athos, un dispositif centré sur la reconstruction des blessés

Patricia Miralles, secrétaire d'État auprès du ministre des Armées, a ouvert la nouvelle maison Athos à Pluneret, en Bretagne. Cette dernière rejoint les maisons déjà existantes à Bordeaux, Toulon et Aix-les-Bains. Ce dispositif vise à accompagner les militaires souffrant de blessures psychiques dans leur parcours de réhabilitation, en les plaçant au centre de leur démarche.

Les maisons Athos, lancées en 2021, ont déjà permis d'accompagner 300 militaires atteints de troubles psycho-traumatiques. Elles offrent un environnement non médicalisé et un accompagnement personnalisé aux militaires. Ces derniers peuvent être toujours en service ou non. Le but étant de les aider à se reconstruire et à reprendre des activités.

Un plan ambitieux en faveur des militaires blessés et de leurs familles

La maison Athos de Pluneret permet de répondre à la demande de nombreux militaires et anciens combattants vivant dans le nord-ouest de la France. Cette quatrième structure marque une expansion du dispositif. Ce dernier s'inscrit dans le cadre du Plan d'accompagnement des blessés et de leurs familles. Il a été initié par le ministre des Armées, Sébastien Lecornu. L'objectif est d'ouvrir 10 maisons Athos d'ici 2030, dont une à deux en Outre-mer, pour accueillir plus de 1 000 blessés psychiques.

Le développement du dispositif Athos s'inscrit dans une stratégie globale de prise en charge des blessures psychiques. Patricia Miralles a souligné les trois objectifs clés : "prévenir, diagnostiquer et soulager" efficacement. Les maisons Athos contribuent à cet effort en proposant un accompagnement sur mesure et des projets collectifs pour permettre aux militaires blessés de se projeter dans l'avenir. Patricia Miralles a précisé que, bien que non militaire, le dispositif Athos est spécifiquement conçu pour les militaires, en tenant compte de leurs besoins et de leur engagement.

4.3/5 - (26 votes)