L’arlésienne du rétablissement du service militaire en Europe

Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 7 juin 2024 à 7h30
Dall·e 2024 06 06 19.22.47 A Realistic Wide Scene In 2024 Showing A Diverse Group Of Young Men In Civilian Clothes Lined Up In A 'colonne Couvrez' Formation On The Parade Ground

Le service militaire en Europe : bonne réponse au problème, mais utopique ?

Alors que les tensions internationales s’intensifient en Ukraine, en Arménie, au large de Taïwan, en Nouvelle-Calédonie, pour ne citer que ces quelques conflits ou menaces impliquant l'Occident, la question du rétablissement du service militaire revient au cœur des débats.

L’éventualité d’un conflit de grande envergure incite plusieurs gouvernements européens à envisager le retour de la conscription pour renforcer leurs capacités militaires. En France, en Allemagne et au Royaume-Uni, les discussions autour du retour du service militaire montrent à quel point le sujet n'est pas simple. Tout est à reconstruire ! Certains militaires disent même qu'il faudrait une génération pour rebâtir un appareil d'encadrement de la conscription efficace. En cas de conflit, nous aurions deux mois...

France : Vers une généralisation du SNU

En France, le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé le 23 janvier 2024 le lancement des travaux pour la généralisation du Service national universel (SNU) à la rentrée 2026. Selon Attal, cette initiative vise à renforcer l’unité républicaine de la jeunesse française et à offrir à tous les jeunes un sens commun de la nation. Le SNU, déjà mis en place à titre expérimental, deviendra ainsi une obligation pour tous les jeunes de 16 à 25 ans. Ce service inclura des missions variées, allant des activités militaires légères à des services civiques, permettant aux jeunes de s’engager dans des projets sociaux et de défense. Le problème principal du SNU, c'est sa durée : il est aujourd'hui de... deux semaines.

Allemagne : un retour du service militaire qui fait débat

De son côté, l’Allemagne envisage également de réintroduire le service militaire obligatoire. Le ministre de la Défense, Boris Pistorius, a souligné la nécessité de renforcer l’armée allemande face à une situation sécuritaire incertaine. Lors d’un débat au Bundestag le 24 janvier 2024, Pistorius a mis en avant la nécessité de réfléchir à qui défendra le pays en cas de crise majeure. Cette prise de position intervient alors que l’Allemagne augmente ses dépenses de défense pour atteindre un niveau record de 72 milliards d’euros, soit 2,1 % de son PIB, répondant ainsi aux exigences de l’OTAN.

Royaume-Uni : le service militaire sur les rails ? 

Au Royaume-Uni, la discussion sur le service national prend une tournure plus électoraliste. Le Premier ministre Rishi Sunak a proposé le 6 juin 2024, en pleine campagne pour les élections anticipées, et en pleine commémoration du Débarquement, un service national obligatoire pour tous les jeunes de 18 ans. Cette proposition permettrait aux jeunes de choisir entre un service militaire d’un an ou un engagement civil de vingt-cinq jours par an. Bien que cette idée suscite des débats intenses, le gouvernement britannique reste prudent et privilégie une approche volontaire pour l’armée, tout en préparant un programme pilote pour septembre 2025.

Les défis d’un retour à la conscription en France

Malgré les avantages historiques, la réintroduction du service national en France aujourd’hui pose des défis logistiques et organisationnels majeurs. La structure actuelle de l’armée française, réduite en effectifs et en infrastructures, ne permettrait pas d’accueillir des centaines de milliers de conscrits chaque année. Le manque de cadres militaires, d’officiers et de sous-officiers complique la possibilité de gérer une telle mobilisation.

Vers de nouvelles formes de service militaire ?

Pour répondre aux défis contemporains, le service national pourrait être repensé pour inclure des missions civiques et sociales, en complément de l’entraînement militaire. Des modèles hybrides, inspirés par les pratiques en Finlande et en Suède, pourraient offrir une solution en combinant défense nationale et engagement civique. En Finlande, par exemple, environ 80 % des hommes effectuent un service militaire ou civil, ce qui permet au pays de maintenir une large force de réserve tout en impliquant les citoyens dans des rôles diversifiés.

Le rétablissement du service national en Europe reflète une volonté de renforcer la résilience nationale face à une époque incertaine. Toutefois, le succès de cette initiative dépendra de la capacité de l'Armée Française, exsangue, à surmonter les défis logistiques et à obtenir le soutien du gouvernement sur la durée, afin qu'un éventuel rétablissement du service militaire ne tourne pas à la farce. En l'état actuel de l'appareil militaire français, même en mobilisant en urgence plusieurs dizaines de milliers de réservistes opérationnels, dont la disponibilité est faible en temps de paix, il serait très difficile d'accueillir rapidement tous les heunes hommes valides d'une classe d'âge, et ce tous les ans.

Le service militaire en France

Dall·e 2024 06 06 18.27.26 French Soldiers During World War I (1914 1918) In The Trenches, Preparing For An Offensive Or Holding Their Positions. They Wear Blue Horizon Uniforms

Le service militaire en France en 1914-1918

Historiquement, le service national a joué un rôle crucial en temps de guerre. En France, en 1914, environ 1,3 million de soldats étaient mobilisés. Ce nombre a considérablement augmenté, atteignant 4,2 millions en 1918, à la fin de la Première Guerre mondiale. Cela représentait une mobilisation massive dans une France métropolitaine comptant alors environ 40 millions d’habitants . Cette conscription massive a permis de former une grande partie de la population à des compétences militaires et sociales, et à répondre efficacement aux besoins de défense du pays.

Dall·e 2024 06 06 18.26.12 A Historical Scene Showing The Mobilization In France In 1939 1940. Young Men In Pre War Uniforms (blue Horizon Or Khaki) Prepare To Join The Armed Fo

Le service militaire en France en 1939-1940

À l’aube de la Seconde Guerre mondiale, la France a réactivé sa conscription pour répondre à la menace grandissante de l’Allemagne nazie. En septembre 1939, juste avant le déclenchement du conflit, environ 1,8 million de soldats issus de la France métropolitaine étaient mobilisés. Ce nombre a considérablement augmenté avec la déclaration de guerre, atteignant environ 5 millions en juin 1940 lors de la campagne de France, alors que le pays comptait environ 41,6 millions d’habitants    . Cette mobilisation massive, représentant plus de 12 % de la population métropolitaine, a permis à la France de déployer une armée considérable pour tenter de repousser l’invasion allemande. Cependant, malgré cette vaste conscription, la France a subi une défaite rapide face à la Blitzkrieg allemande, démontrant les limites de la préparation militaire face aux nouvelles tactiques de guerre.

Dall·e 2024 06 06 18.26.23 French Soldiers In Indochina (1946 1954) On Patrol In A Dense Jungle Or A Vietnamese Village. The Soldiers Wear Typical Uniforms Of The Era, Equipped

Le Service Militaire pendant la Guerre d’Indochine (1946-1954)

Pendant la Guerre d’Indochine, la France a mobilisé environ 150 000 à 200 000 soldats pour combattre les forces indépendantistes en Asie du Sud-Est. Ce conflit a principalement engagé des militaires professionnels et des volontaires, car les appelés du service militaire obligatoire étaient rarement envoyés en Indochine. À l’époque, la durée du service militaire était officiellement de 12 mois, mais les soldats souvent engagés pour la durée de la guerre restaient déployés bien au-delà de cette période en raison des besoins croissants sur le terrain. Le manque d’appelés en Indochine, dû à la réticence à envoyer des conscrits en dehors de la métropole, a conduit à une dépendance accrue sur les forces professionnelles et volontaires pour soutenir l’effort de guerre.

Dall·e 2024 06 06 18.25.09 French Conscripts In Algeria (1954 1962) Engaged In A Security Operation In A Mountainous Or Desert Region. The Soldiers Wear Summer Uniforms With Equ

Le Service Militaire pendant la Guerre d’Algérie (1954-1962)

La Guerre d’Algérie a nécessité une mobilisation beaucoup plus importante, avec environ 1,5 million de jeunes Français appelés sous les drapeaux, dont 400 000 déployés simultanément en Algérie à tout moment. Le service militaire, initialement de 18 mois, a été étendu à 27 mois dès 1956 pour répondre aux besoins urgents de l’armée dans ce conflit colonial. Cette extension a permis de maintenir des effectifs suffisants pour les opérations en Algérie, mais a aussi provoqué des tensions parmi les conscrits, confrontés à des conditions de guerre prolongées et difficiles. La mobilisation massive pour l’Algérie a marqué une période où les jeunes Français étaient intégralement impliqués dans un conflit outre-mer, soulignant l’ampleur et la complexité des engagements militaires français de l’époque.

Dall·e 2024 06 06 18.40.26 French Conscripts At Checkpoint Charlie In Berlin In 1980 During The Cold War. The French Soldiers Wear Modern Uniforms Of The Time With Helmets And P

Jean Baptiste Giraud

Journaliste éco, écrivain, entrepreneur. Dir de la Rédac et fondateur d’EconomieMatin.fr. Fondateur de Cvox.fr. Officier (R) de gendarmerie.