Guerre en Ukraine : Poutine menace d’aider ses alliés à frapper l’Occident

Cedric.bonnefoy
Par Cédric Bonnefoy Publié le 6 juin 2024 à 11h30
guerre-en-Ukraine-poutine-menace

Le président russe Vladimir Poutine annonce un nouveau tour de force à l’égard des Occidentaux. Pour contrer l’aide accordée à l’Ukraine, il menace de livrer des armes à des pays tiers pour attaquer les intérêts stratégiques des alliés de Kiev.

Nouveau tour de force dans la guerre en Ukraine

Vladimir Poutine, le président russe, annonce une nouvelle menace : fournir des armes à des pays tiers capables de frapper les intérêts occidentaux. Cette déclaration intervient alors que les États occidentaux commencent à autoriser l'Ukraine à utiliser des missiles de longue portée contre des cibles en Russie, sous certaines conditions. De fait, le président russe réagit fermement à cette possibilité, affirmant que si de tels missiles étaient utilisés contre la Russie, Moscou répliquerait en armant des pays tiers.

Ces propos mettent en lumière une escalade potentielle du conflit, où l'usage de missiles de longue portée pourrait constituer un tournant dans la guerre en Ukraine. Poutine insiste sur le droit de la Russie à fournir des armes similaires dans des régions du monde où les intérêts occidentaux pourraient être menacés. Pour le moment, le nom des missiles russes qui pourraient être livrés n’est pas connu.

Présence militaire occidentale en Ukraine

Poutine souligne également la présence d'instructeurs militaires occidentaux en Ukraine, affirmant qu'ils subissent des pertes que leurs pays préfèrent garder secrètes. Il évoque la présence de ces instructeurs "sous l'apparence de mercenaires", ce qui suggère une implication directe et secrète de plusieurs pays, dont la France, dans le conflit. Cette déclaration coïncide avec l'annonce récente de Paris. L’Élysée envisage d'envoyer des instructeurs militaires pour accélérer la formation des soldats ukrainiens.

L'implication des forces occidentales en Ukraine est un sujet sensible. Les États-Unis et d'autres pays occidentaux ont jusqu'à présent évité de confirmer la présence de leurs militaires sur place, craignant une escalade. Poutine, en insistant sur cette présence, cherche probablement à légitimer les actions russes et à dissuader davantage l'Occident de s'impliquer directement dans cette guerre en Ukraine.

Cedric.bonnefoy

Cédric Bonnefoy est journaliste en local à la radio. À côté, il collabore depuis 2022 avec Économie Matin.