En Suisse, des F/A-18 Hornet suisses vont atterrir sur une autoroute !

Cropped Favicon Armees 2.png
Par Économie matin Modifié le 5 février 2024 à 14h12
En Suisse, des F/A-18 Hornet vont se poser sur une autoroute. Wikipedia

En réponse aux défis sécuritaires actuels en Europe, la Suisse a pris la décision inhabituelle de fermer une partie de l'autoroute A1, située dans le canton de Vaud, du 4 au 6 juin 2024. Cette initiative exceptionnelle permettra à des jets de combat F/A-18 Hornet d'effectuer des manœuvres d'atterrissage et de décollage directement sur l'asphalte de l'autoroute. Cet exercice s'insère dans une stratégie plus large visant à tester et à améliorer la flexibilité et la réactivité de la défense nationale suisse.

Élever la préparation défensive de la Suisse

L'objectif principal de cet exercice est de pousser les capacités de la défense aérienne suisse vers de nouveaux horizons, en exploitant une section de l'autoroute A1 comme base opérationnelle temporaire. Cette démarche vise à évaluer la capacité de l'armée à déployer rapidement ses forces aériennes depuis des emplacements non traditionnels, un avantage tactique crucial en cas de conflit. La manœuvre reflète une volonté de diversifier les points de déploiement des avions de combat, offrant ainsi une meilleure dissuasion face à d'éventuelles menaces.

Cet entraînement n'est pas une première historique pour la Suisse, qui a déjà mené des opérations similaires avec d'autres types d'avions dans le passé. Cependant, l'actuel contexte géopolitique exige une adaptation continue des tactiques de défense, rendant ces tests plus pertinents que jamais.

Un contexte de sécurité en mutation

La détérioration de la situation sécuritaire en Europe, accentuée par des événements comme l'incursion russe en Ukraine, a motivé la Suisse à réviser sa posture défensive. L'exercice sur l'A1 illustre l'engagement suisse en faveur d'une défense aérienne proactive et bien préparée, élément fondamental de la sécurité nationale. En mettant l'accent sur la mobilité et la flexibilité des opérations aériennes, la Suisse cherche à optimiser sa capacité à protéger son espace aérien contre toute forme d'intrusion ou d'agression.

La concentration des installations aériennes sur un nombre limité de bases aériennes présentait des risques en termes de vulnérabilité aux attaques à distance. En pratiquant la décentralisation et en envisageant l'usage d'infrastructures civiles comme pistes d'atterrissage d'urgence, la Suisse augmente sa capacité à disperser ses forces aériennes, réduisant ainsi le risque d'attaques ciblées.

4.9/5 - (39 votes)