Saint Cyr : vers la fin du classement pour le choix des Armes ?

Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 4 mars 2024 à 16h35
Saint Cyr Wikipedia

Dans le cadre d'une évolution potentielle des critères de sélection des spécialités militaires, l’armée de Terre française envisage de dépasser le traditionnel classement académique des élèves-officiers de Saint Cyr. Cette initiative marque un tournant vers une évaluation plus intégrale, qui prendrait en compte divers aspects de la formation et des compétences individuelles.

L'impact traditionnel du classement

Historiquement, le classement issu des formations dispensées par l’École spéciale militaire ou l’École militaire interarmes détermine largement la spécialité (telle que l'Infanterie ou l'Artillerie) que peuvent choisir les élèves-officiers. Ce système a longtemps influencé non seulement le début mais aussi la trajectoire entière de leur carrière militaire. Toutefois, la méthode d'évaluation actuelle, qui tente de mesurer une vaste gamme de compétences et de qualités, suscite des interrogations quant à sa clarté et à son équité.

Critiquée pour sa complexité, la notation englobe les savoirs académiques, la maîtrise de compétences tactiques et techniques, la condition physique, ainsi que l'engagement envers les valeurs et l'éthique militaires. Bien que les critères soient explicités au commencement de la formation, leur application concrète reste obscure pour bon nombre d’élèves, générant des sentiments d'injustice.

Un nouveau regard sur l'évaluation

L'accent mis sur la nécessité d'adopter une perspective plus holistique dans l'évaluation des candidats est de plus en plus prégnant. Le général Hervé de Courrèges, dirigeant de l'Académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan, reconnaît l'influence de la subjectivité dans le classement final et insiste sur l'importance de valoriser la polyvalence des élèves. Cette approche rénovée vise à préparer les officiers à naviguer efficacement à travers une variété de défis et de pressions tout au long de leur parcours professionnel.

La révision envisagée du processus de sélection pour les spécialités militaires se propose de considérer des éléments au-delà du classement académique, tels que les préférences personnelles et une compréhension plus nuancée des aptitudes et motivations individuelles. Cette orientation vise à corriger les effets des stéréotypes et des préjugés qui peuvent fausser les choix des jeunes officiers, en faveur d'une sélection plus réfléchie et juste de leur spécialité.

Jean Baptiste Giraud

Journaliste éco, écrivain, entrepreneur. Dir de la Rédac et fondateur d’EconomieMatin.fr. Fondateur de Cvox.fr. Officier (R) de gendarmerie.

Aucun commentaire à «Saint Cyr : vers la fin du classement pour le choix des Armes ?»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis