Colombie : le Rafale de Dassault Aviation pourrait avoir remporté le marché

Jean Baptiste Le Roux
Par Jean-Baptiste Leroux Publié le 21 mai 2024 à 14h55
Le Rafale de Dassault Aviation - Dassault Aviation

Le Rafale de Dassault Aviation pourrait avoir remporté un contrat significatif en Colombie, selon des sources locales. Ce contrat marquerait un tournant majeur pour la présence de l'avion de combat français en Amérique du Sud.

Une victoire stratégique pour le Rafale ?

Le processus de remplacement des I.A.I. Kfir C.10/C.12 en Colombie a été pour le moins complexe et sinueux. En septembre 2022, la Fuerza Aérea Colombiana (FAC) avait initialement rejeté le Rafale, le jugeant trop coûteux. Cette décision excluait également l'EF-2000 Typhoon et le F-35A Lightning II pour des raisons similaires. Cependant, neuf mois plus tard, la Colombie aurait changé de cap, réalisant que le Rafale pourrait être l'avion idéal pour renforcer sa puissance aérienne face à des voisins comme le Brésil et le Venezuela.

En compétition avec le F-16V Viper et le JAS 39E/F Gripen, le Rafale aurait émergé comme le favori. Les médias sud-américains spécialisés dans la défense rapportent que des négociations tripartites entre Dassault Aviation, le gouvernement colombien et le gouvernement français ont conduit à un accord potentiel. Ce dernier inclurait la livraison de quinze Rafale, mélangeant des avions neufs au standard F4 et des avions d'occasion au standard F3-R.

Les détails de l'accord entre la France et la Colombie

Selon les informations disponibles, l'accord comprendrait la livraison rapide de cinq Rafale d'occasion et de dix neufs à moyen terme. De plus, une option pour neuf Rafale F4 supplémentaires est envisagée. Les cinq avions d'occasion seraient ultérieurement mis à niveau au standard F4, garantissant ainsi une homogénéité de la flotte.

Cet accord nécessiterait également que le ministère des Armées français commande cinq nouveaux Rafale pour compenser les avions transférés à la Colombie. Ce type d'arrangement a déjà été réalisé dans le passé, illustrant un partenariat gagnant-gagnant pour toutes les parties impliquées. En outre, cette vente potentielle ouvrirait le marché sud-américain au Rafale, un territoire encore vierge pour cet avion après l'échec des négociations avec le Brésil en 2011.

L'entrée du Rafale en Colombie pourrait avoir des répercussions significatives pour la région. L'avion français, reconnu pour ses capacités polyvalentes et sa fiabilité éprouvée en combat, renforcerait considérablement la capacité de défense aérienne de la Colombie. Cela pourrait également influencer les choix d'autres pays sud-américains, élargissant ainsi la portée commerciale de Dassault Aviation sur le continent.

Jean Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du site web. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme (IEJ) et membre de l'Association des Journalistes de Défense. Il publie de temps en temps dans la presse économique spécialisée.