Police du ciel : un pic d’interventions en 2023

Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 28 février 2024 à 21h36
Mirage 2000 Wikipedia

En matière de police du ciel, l’année 2023 a été témoin d’une montée significative dans l’activité opérationnelle de l’armée de l’Air et de l’Espace française (AAE), caractérisée par un bond impressionnant de plus de 170% dans le nombre de ses interventions. Cette évolution marque une étape clé dans les efforts déployés pour assurer une protection efficace de l’espace aérien du pays.

Police du ciel : un effort de surveillance renforcé en 2023

Au cœur de cette dynamique, l’AAE a orchestré plus de 900 missions sous l’égide de la Posture permanente de la sûreté aérienne (PPS-A), avec une contribution notable de 550 opérations menées par les hélicoptères Fennec. L’ampleur de cette activité, se traduisant par près de 70 opérations mensuelles, met en lumière la détermination et la capacité de réaction de l’armée face aux menaces et anomalies aériennes.

La PPS-A incarne la pierre angulaire de la défense aérienne française, sous le haut patronage du Premier ministre, englobant une veille ininterrompue par 400 aviateurs et le suivi de quelque 12.000 appareils chaque jour grâce à un vaste réseau de radars. Cette infrastructure sophistiquée permet une identification précise et une intervention prompte en cas d’irrégularité, assurant ainsi la sécurité du ciel français.

Flexibilité et préparation : réponses aux nouveaux défis

La diversité des situations nécessitant une alerte, allant des interruptions de communication aux infractions de navigation, démontre la polyvalence et l’efficacité opérationnelle de l’AAE. Des incidents spécifiques, comme l’interception efficace d’un aéronef civil non conforme, illustrent la capacité d’intervention et la réactivité des forces armées.

L’année a également vu l’activation de dispositifs de sûreté aérienne spécifiques lors d’événements majeurs, nécessitant une coordination et une mobilisation importantes, preuve de la capacité de l’AAE à s’adapter à des contextes variés tout en maintenant une vigilance de haut niveau.

Jean Baptiste Giraud

Journaliste éco, écrivain, entrepreneur. Dir de la Rédac et fondateur d’EconomieMatin.fr. Fondateur de Cvox.fr. Officier (R) de gendarmerie.

Aucun commentaire à «Police du ciel : un pic d’interventions en 2023»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis