Au Koweït, débat sur l’avenir des relations OTAN-Golfe

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 15 mai 2024 à 15h00
Nato,days,,ostrava,,czech,republic.,september,22nd,,2019:,russian,made

La "conférence de l'OTAN" qui s'est tenue au Centre régional d'Istanbul pour l'Initiative de coopération de l'OTAN à Koweït (NIRC) le lundi 13 mai 2024, marquant les 20 ans de l'Initiative de coopération d'Istanbul (ICI), souligne l'importance des relations de l'OTAN avec la région du Golfe. La présence de l'ambassadeur Boris Ruge, secrétaire général adjoint de l'OTAN aux Affaires politiques et de sécurité, et du Dr Bader Al-Saif, professeur adjoint d'histoire à l'université de Koweït, à cet événement met en évidence un moment significatif de réflexion et de planification future dans les relations entre l'OTAN et le Golfe.

L'Initiative de coopération d'Istanbul, créée en 2004, représente l'engagement de l'OTAN à étendre la sécurité coopérative et à renforcer la compréhension mutuelle avec les pays du Golfe. Bahreïn, Koweït, Qatar et les Émirats arabes unis témoignent de cet engagement, ayant rejoint l'initiative et contribué à ses objectifs. Le NIRC, ouvert en 2017, indique en outre la détermination de l'OTAN dans la région, en mettant l'accent sur le renforcement du dialogue politique, de l'éducation, de la formation et de la diplomatie publique pour répondre aux dynamiques de sécurité en évolution.

L'accent mis par l'ambassadeur Ruge sur l'interconnexion de la sécurité entre la région du Golfe et l'OTAN souligne l'importance stratégique de ce partenariat. Il souligne que les défis de sécurité auxquels la région du Golfe est confrontée ont des implications directes pour la sécurité de l'OTAN, soulignant la nécessité d'une coopération continue et renforcée. Le rapport du groupe d'experts indépendants commandé par le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg offre des recommandations pour adapter l'approche de l'OTAN non seulement au Golfe, mais également au Moyen-Orient, à l'Afrique du Nord et au Sahel, soulignant l'étendue de l'intérêt stratégique de l'OTAN.

En regardant vers l'avenir, les discussions et les réflexions lors de la conférence de l'OTAN sur l'avenir des relations OTAN-Golfe indiquent un engagement à approfondir les partenariats existants et à étendre les mesures de sécurité coopératives. Alors que l'environnement de sécurité mondial continue d'évoluer, les stratégies et les coopérations entre l'OTAN et ses partenaires du Golfe évolueront également. Le défi sera de s'adapter aux nouvelles menaces et opportunités de manière à profiter à la fois aux membres de l'OTAN et aux pays partenaires de l'ICI. Une collaboration future pourrait potentiellement s'étendre au-delà des domaines traditionnels de la sécurité et de la défense, en intégrant la cybersécurité, la lutte contre le terrorisme et la préparation aux situations d'urgence, faisant écho à la large gamme de recommandations du rapport des experts indépendants.

En commémorant deux décennies de l'Initiative de coopération d'Istanbul, l'OTAN et ses partenaires du Golfe sont prêts à s'engager sur une voie qui consolide davantage leur partenariat, en abordant les défis de sécurité actuels et futurs. Cette relation en évolution aura probablement un impact sur les architectures de sécurité régionales et contribuera à un ordre international plus stable, sécurisé et coopératif dans les années à venir.

Paolo Garoscio

Journaliste chez EconomieMatin. Ex-Chef de Projet chez TEMA (Groupe ATC), Ex-Clubic. Diplômé de Philosophie logique et de sciences du langage (Master LoPhiSC de l'Université Paris IV Sorbonne) et de LLCE Italien.