DGSE : vers un recrutement d’officiers sous contrat spécialisés

Cropped Favicon Armees 2.png
Par Économie matin Modifié le 11 décembre 2023 à 14h56
Le siège de la DGSE Wikipedia

Face à une diminution significative de ses membres militaires, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) adopte une approche innovante pour le recrutement d'officiers sous contrat spécialisés, visant à maintenir un équilibre vital entre les personnels militaires et civils.

Le déclin militaire au sein de la DGSE et ses répercussions

La DGSE a subi une réduction notable de la part de militaires dans ses effectifs, tombant de 29% en 2008 à près de 20% aujourd'hui. Cette tendance est le résultat de coupes budgétaires dans les forces armées et d'un besoin accru en compétences civiles spécialisées. La direction de la DGSE, notamment Bernard Émié, exprime des préoccupations quant au risque de dilution de l'identité militaire de l'agence, un pilier de son efficacité opérationnelle.

Des initiatives législatives, comme la Loi de programmation militaire 2024-30, mettent en évidence la nécessité de maintenir un équilibre entre les personnels civils et militaires. La DGSE est confrontée à une concurrence accrue pour le recrutement de spécialistes, en particulier dans les domaines technologiques et cybernétiques, exacerbée par des écarts de rémunération avec le secteur privé.

Renouveau du recrutement et processus de formation

En réponse, la DGSE lance une initiative de recrutement d'officiers sous contrat spécialistes, ciblant les candidats avec au moins un niveau Bac +3. Ce processus de recrutement exigeant inclut des entretiens approfondis, des évaluations de sécurité et de compétences, ainsi que des tests psychologiques. Cette stratégie vise à attirer des individus hautement qualifiés tout en renforçant l'aspect militaire essentiel de l'agence.

Ces nouveaux officiers suivent une formation militaire spécifique, variant selon leur branche d'armée, pour s'intégrer efficacement dans la structure de la DGSE. Avec des contrats de quatre à cinq ans, potentiellement renouvelables jusqu'à vingt ans, cette démarche représente une solution prometteuse pour préserver la nature militaire de la DGSE tout en embrassant les défis de la sécurité moderne.

4.7/5 - (27 votes)