Accord de coopération militaire signé entre Doha et Astana

Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 14 décembre 2023 à 15h13

Le 12 décembre 2023, le Qatar et le Kazakhstan ont franchi un seuil significatif dans leurs relations bilatérales en signant un accord de coopération militaire à Doha. Cette avancée diplomatique, initiée par la visite du ministre kazakh de la Défense, Ruslan Fatihūly Jaqsylyqov, est symptomatique de l’activisme d’Astana, qui multiplie les coopérations en matière de défense.

Apôtre de la diplomatie multilatérale, le Kazakhstan se targue d’être un des rares pays à pouvoir entretenir un dialogue avec l’ensemble des pays du monde, des États-Unis à la Russie, de l’Europe à la Chine. Une stratégie qui trouve son écho dans les partenariats militaires, le pays semblant vouloir éviter à tout prix d’être dépendant d’une grande puissance étrangère.

C’est ainsi qu’après un accord de coopération avec la Turquie signée en janvier 2022 et avec la Serbie en novembre 2023, c’est avec Doha que le Kazakhstan noue un partenariat pour échanger des savoir-faire et des informations en matière de Défense. Le 12 décembre, le ministre kazakhstanais a été reçu par son homologue qatari, le vice-premier ministre et ministre de la Défense, Khalid bin Mohammed al-Attiyah, lors d'une cérémonie officielle.

Une rencontre qui a permis aux deux parties de discuter en détail des perspectives de coopération militaire. La signature de cet accord est perçue comme un tournant dans les relations entre les deux pays, marquant un approfondissement des liens stratégiques et militaires.

Doha - Astana

L'importance de cet accord réside non seulement dans les potentialités de coopération militaire directe, mais aussi dans le contexte géopolitique plus large où il s'inscrit. Le Kazakhstan et le Qatar, bien que géographiquement éloignés, partagent un intérêt commun pour la stabilité régionale et la sécurité. D’ailleurs, pour le Qatar, cet accord s'inscrit dans une stratégie de renforcement de ses partenariats au-delà du Moyen-Orient, dans un contexte où le pays cherche à accroître son influence et à sécuriser ses intérêts stratégiques.

Cet accord bilatéral s'insère dans une tendance croissante de coopération militaire et stratégique entre différents pays, soulignant une ère où les alliances de défense vont au-delà des blocs traditionnels. Les détails spécifiques de l'accord, tels que les domaines de coopération, les échanges technologiques, ou les entrainements conjoints, n'ont pas été divulgués.

Jean Baptiste Giraud

Journaliste éco, écrivain, entrepreneur. Dir de la Rédac et fondateur d’EconomieMatin.fr. Fondateur de Cvox.fr. Officier (R) de gendarmerie.

Aucun commentaire à «Accord de coopération militaire signé entre Doha et Astana»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis