L’ENSOA ouvre ses portes à davantage de sous-officiers étrangers

Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 19 octobre 2023 à 7h55
ENSOA Facebook

L'École nationale des sous-officiers d’active (ENSOA) marque une nouvelle ère en augmentant le nombre d’élèves étrangers au sein de ses programmes. Cette stratégie s’inscrit dans une volonté d’étendre l’influence française et de renforcer les collaborations militaires internationales.

ENSOA : un redressement stratégique

Face à la réduction historique de la formation des militaires internationaux en France, une réorientation stratégique est en cours. La Loi de programmation militaire 2024-30 incarne cette transformation. Avec notamment un engagement à augmenter le nombre de stagiaires étrangers. Ce qui devrait renforcer la position de la France sur la scène militaire mondiale.

La vision du ministre des Armées, Sébastien Lecornu, est de revitaliser la formation militaire. Pour cela, il souhaite augmenter significativement le nombre d’élèves provenant des pays partenaires. Cette initiative vise à restaurer et à étendre les relations militaires et diplomatiques avec des nations du monde entier, pas seulement en Afrique.

L'engagement de la France pour la formation des sous-officiers étrangers

Des mesures concrètes sont déjà observées à l'ENSOA, avec l'admission récente de sous-officiers de différents pays africains. Ce changement témoigne de l'engagement de la France à former des militaires étrangers. Favorisant ainsi une coopération et une compréhension internationales accrues.

Au-delà des chiffres, l'initiative revêt une signification profonde en termes de renforcement des relations internationales et d'amélioration de la capacité de réponse collective aux défis sécuritaires mondiaux. La collaboration et l’échange de connaissances sont au cœur de cette expansion, préparant le terrain pour une ère de sécurité et de défense plus intégrée.

Jean Baptiste Giraud

Journaliste éco, écrivain, entrepreneur. Dir de la Rédac et fondateur d’EconomieMatin.fr. Fondateur de Cvox.fr. Officier (R) de gendarmerie.

Aucun commentaire à «L’ENSOA ouvre ses portes à davantage de sous-officiers étrangers»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis