SNLE : Le Vigilant et son important chantier de modernisation

Cropped Favicon Armees 2.png
Par Économie matin Modifié le 22 janvier 2024 à 16h25
SNLE Le Vigilant Wikipedia

Le sous-marin "Le Vigilant", un pilier de la Force océanique stratégique française, débute une période de rénovation majeure. Ce projet, dirigé par Naval Group, représente une étape cruciale pour la maintenance et l'optimisation des capacités de défense du sous-marin.

Rénovation impérative pour le "Le Vigilant"

Entré en service en 2004, "Le Vigilant" entreprend sa deuxième Indisponibilité Périodique pour Entretien et Réparation (IPER) dans le bassin 8 de la base navale de Brest. Cette étape est fondamentale pour assurer la fiabilité et la performance du sous-marin, incluant des révisions et réparations sur plusieurs systèmes clés. Les travaux prévoient également l'entretien de la structure et de la coque du sous-marin, sans oublier les améliorations destinées à augmenter le confort des équipages.

Géré par Naval Group et supervisé par le Service de Soutien de la Flotte (SSF), ce chantier est essentiel pour le maintien en condition opérationnelle du sous-marin. Mais également pour la pérennité de la force de dissuasion nucléaire de la Marine nationale.

Un défi logistique et technique de modernisation

Le projet de modernisation du "Vigilant" est tout aussi ambitieux que sa maintenance. En étroite collaboration avec le SSF et la Direction générale de l'armement (DGA), Naval Group a pour mission de mettre en œuvre près de 600 modifications, visant à actualiser plusieurs systèmes du sous-marin. Ces améliorations, réalisées simultanément aux travaux de maintenance, sont un témoignage de l'engagement de Naval Group envers la modernisation de la défense maritime française.

Ce vaste chantier nécessitera près de 4 millions d'heures de travail, mobilisant plus de mille professionnels et 45 entreprises sous-traitantes. La durée estimée des travaux est de 30 mois, une période qui ne prend pas en compte les préparations préliminaires effectuées à la base navale de l’Île-Longue. Cette modernisation est vitale pour assurer que le sous-marin demeure à la pointe de la technologie, un élément clé pour la crédibilité de la dissuasion nucléaire française. Ce chantier prépare le terrain pour la future maintenance du "Le Triomphant", affirmant ainsi le cycle continu de modernisation des sous-marins nucléaires de la France.

3.4/5 - (40 votes)