La Royal Navy innove en recrutant via les réseaux sociaux pour un poste clé

Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 8 janvier 2024 à 11h48
Un sous-marin de la Royal Navy Wikipedia

Dans un tournant surprenant pour les forces armées britanniques, la Royal Navy se tourne vers les réseaux sociaux pour trouver son prochain directeur des sous-marins. Cette initiative, qui brise les conventions traditionnelles de recrutement militaire, souligne l'importance croissante des plateformes numériques dans la recherche de talents.

Une mission de haute importance

La responsabilité du directeur des sous-marins de la Royal Navy est immense, couvrant la gestion et la supervision de la flotte sous-marine du Royaume-Uni. Ce rôle englobe la commande des SNLE, pilier de la capacité de dissuasion nucléaire britannique, et des SNA de classe Astute. Ces sous-marins sont essentiels pour maintenir la sécurité nationale et surveiller les activités sous-marines, particulièrement en cette période de recrudescence de l'activité sous-marine russe.

Le poste comprend également un engagement actif dans le projet Dreadnought, qui prévoit de moderniser les SNLE existants. Le directeur joue un rôle crucial dans l'alliance AUKUS pour la future génération de SNA, tout en s'attaquant aux défis de maintenance et de sécurité des flottes actuelles.

Une approche de recrutement révolutionnaire

L'annonce d'un poste aussi stratégique sur LinkedIn représente un changement radical pour la Royal Navy. Cette méthode de recrutement vise à attirer des candidats dotés d'expériences diverses, qu'ils soient réservistes ou anciens membres des forces régulières. Cette ouverture aux compétences civiles indique un renouveau dans les pratiques de recrutement militaires et souligne la nécessité d'attirer des profils variés et compétents.

Cette stratégie s'aligne avec les récentes politiques encouragées par le Premier ministre Rishi Sunak, visant à fluidifier le passage entre les carrières militaires et civiles. Néanmoins, cette approche suscite des débats sur l'efficacité des méthodes traditionnelles de sélection et de promotion des officiers dans la Royal Navy, surtout pour un rôle aussi prestigieux et lucratif.

Jean Baptiste Giraud

Journaliste éco, écrivain, entrepreneur. Dir de la Rédac et fondateur d’EconomieMatin.fr. Fondateur de Cvox.fr. Officier (R) de gendarmerie.

Aucun commentaire à «La Royal Navy innove en recrutant via les réseaux sociaux pour un poste clé»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis