La Corée du Nord pourrait convertir de vieux avions de chasse en drones kamikazes

Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 28 août 2023 à 6h02
Chasseur de la Corée du Nord J-6 Wikipedia

La Corée du Nord fait face à une flotte aérienne pour le moins vieillissante et obsolète. Le pays envisagerait dès lors une approche audacieuse : donner une seconde vie à ses vieux avions en les métamorphosant en drones kamikazes.

Corée du Nord : un arsenal aérien d'un autre âge

La Corée du Nord dispose d'un arsenal pouvant atteindre 800 avions de combat. Mais cette puissance apparente est nuancée par la vétusté de ses appareils. Son voisin, la Corée du Sud vole avec des équipements de pointe. Le dernier modèle acquis par la Corée du Nord est le MiG-29 "Fulcrum". Un vestige des années 1980, dont beaucoup ne sont même plus opérationnels.

L'aviation nord-coréenne est ainsi composée d'avions des années 50 et 60. Cette flotte vieillissante ne peut rivaliser avec les avions de combat modernes. Ce qui rend le pays vulnérable face à des adversaires comme la Corée du Sud ou les États-Unis. D'où la nécessité de trouver, malgré tout, une utilité à ces avions.

Une innovation audacieuse : de vieux avions transformés en drones

Le Korean Times, se basant sur des informations du renseignement sud-coréen, révèle que la Corée du Nord pourrait transformer ces avions démodés en drones kamikazes. L'objectif ? Cibler des infrastructures vitales sud-coréennes et, possiblement, tromper ou surcharger les défenses aériennes ennemies.

Ce mouvement rappelle une initiative chinoise de 2021, où des avions comme le Shenyang J-6 ont été transformés en drones après avoir été mis hors service. Il semblerait que la dictature prenne exemple sur ses voisins pour trouver des solutions militaires innovantes malgré des ressources limitées.

Jean Baptiste Giraud

Journaliste éco, écrivain, entrepreneur. Dir de la Rédac et fondateur d’EconomieMatin.fr. Fondateur de Cvox.fr. Officier (R) de gendarmerie.