33 nations engagées dans un exercice militaire en Jordanie

Jean Baptiste Le Roux
Par Jean-Baptiste Leroux Publié le 13 mai 2024 à 13h56
33 nations dont la France sont engagées dans un grand exercice militaire en Jordanie. Armée de Terre

Jusqu'au 23 mai prochain, la Jordanie est l'épicentre d'un des plus grands exercices militaires internationaux de la décennie. Nommé "Eager Lion", cet exercice voit la participation de forces terrestres, navales et aériennes de 33 pays, parmi lesquels figurent des puissances mondiales comme les États-Unis, la France et le Royaume-Uni. L'événement vise à renforcer les compétences des forces armées face à diverses menaces sécuritaires.

"Eager Lion" : objectifs et participants de l'exercice

L'exercice "Eager Lion" est conçu pour tester et améliorer la capacité des armées participantes à répondre à des menaces de nature variée, incluant les organisations terroristes et la prolifération de drones et de missiles. Selon le colonel Moustapha al-Hayari, porte-parole de l'armée jordanienne, bien que les manœuvres soient impressionnantes par leur envergure, elles ne sont liées à aucun conflit en cours, notamment les tensions dans la bande de Gaza.

Outre les géants occidentaux, des nations de divers continents tels que l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, le Canada, mais aussi la Pologne, la Norvège, la Roumanie, le Japon et l'Australie participent activement. Plusieurs pays arabes comme l'Égypte, l'Arabie saoudite, l'Irak, le Maroc et le Liban sont également impliqués, ce qui souligne l'importance de cet exercice dans le renforcement des liens et la coopération régionale.

L'importance stratégique de la Jordanie

La Jordanie, hôte de cet exercice d'envergure, joue un rôle clé dans la stabilité régionale. Liée par un traité de paix avec Israël depuis 1994, la Jordanie est un partenaire stratégique de Washington et sert de pont entre l'Ouest et le Moyen-Orient. L'Eager Lion est ainsi un symbole de l'engagement jordanien dans la lutte contre les menaces transnationales et la promotion de la paix.

Le porte-parole, le colonel Hayari, a souligné que cet exercice est le plus important depuis sa première édition en 2011, en termes de nombre de pays participants et de diversité des opérations. Cet engagement massif met en lumière non seulement les capacités militaires, mais aussi la coopération internationale nécessaire pour maintenir la sécurité dans une région souvent marquée par des tensions politiques et des conflits.

Jean Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du site web. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme (IEJ) et membre de l'Association des Journalistes de Défense. Il publie de temps en temps dans la presse économique spécialisée.