Pourquoi l’armée de l’air brouille-t-elle les signaux GPS en France ?

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 6 juin 2024 à 13h00
Dassault,rafale,fighter,plane,of,the,french,air,force,presentation

Le brouillage des signaux GPS est devenu une technique couramment utilisée lors des exercices militaires afin de préparer les équipages à des missions en conditions dégradées. Un de ces exercices, le Black Crow 24, a lieu en ce mois de juin 2024 en France.

Pourquoi va-t-il y avoir un brouillage GPS ?

Dans le cadre de l'exercice Black Crow 24, qui se déroule du 27 mai au 7 juin 2024, l'armée de l'air française a décidé de brouiller les signaux GPS sur le territoire métropolitain. Cet exercice vise à simuler des conditions de guerre électronique en perturbant les systèmes de navigation par satellite (GNSS) comme le GPS (États-Unis), Galileo (UE), Glonass (Russie) et Beidou (Chine). Les perturbations sont planifiées afin de forcer les pilotes à naviguer sans dépendre des systèmes GNSS, développant ainsi leur capacité à opérer dans des environnements électromagnétiques hostiles.

L'exercice Black Crow 24 est mené par l'Agence Aéronautique Européenne (AAE) et l'armée de l'air et de l'espace française. Les brouillages sont effectués grâce à des véhicules spécialisés, tels que les Neptune, capables d’interférer avec les signaux des différents systèmes GNSS. Les forces françaises, allemandes et américaines participent à cet exercice, opérant dans une vaste zone d'entraînement centrée autour du Puy-de-Dôme.

Les perturbations GPS durant l'exercice varient selon l'altitude, affectant des zones allant jusqu'à 455 km de rayon à 40 000 pieds d'altitude. Les sessions de brouillage sont planifiées avec des interruptions pour minimiser l'impact et permettre des ajustements. L'importance de ces mesures de sécurité est soulignée par des incidents passés, comme la panne du système de la FAA aux États-Unis en janvier 2023, démontrant la vulnérabilité des systèmes GNSS et la nécessité de préparer les équipages à de telles éventualités.

Conséquences du brouillage GPS

Le brouillage GPS durant l'exercice Black Crow 24 a pour objectif principal d'entraîner les militaires à utiliser des alternatives au GNSS, comme les centrales inertielles ou la navigation au sextant, qui sont cruciales pour maintenir des opérations efficaces en cas de perte de signal.

Bien que les brouillages n'aient pas de conséquence directe pour le grand public, ils perturbent les aéronefs civils, qui sont toutefois informés à l'avance pour éviter tout incident. Des Notices to Airmen (NOTAM) sont diffusées pour avertir les pilotes, leur permettant de planifier leurs vols en conséquence. L'Agence nationale des fréquences (ANFR) assure que « l'armée de l'air et la Direction générale de l'aviation civile se coordonnent pour rendre l'opération publique et informer tous les utilisateurs aéronautiques du GPS. »

Paolo Garoscio

Journaliste chez EconomieMatin. Ex-Chef de Projet chez TEMA (Groupe ATC), Ex-Clubic. Diplômé de Philosophie logique et de sciences du langage (Master LoPhiSC de l'Université Paris IV Sorbonne) et de LLCE Italien.