OTAN : L’African Lion 2024 se termine en Tunisie

Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 17 mai 2024 à 10h00
Silhouette,of,a,solider,saluting,against,the,american,flag

L'exercice African Lion 2024 (AL24), organisé au Maroc, au Ghana, au Sénégal, et en Tunisie, a marqué son 20e anniversaire comme une étape importante dans le renforcement des liens militaires et de l'interopérabilité entre les États-Unis, les nations africaines et les alliés de l'OTAN. L'exercice, qui a vu la participation de plus de 8 100 militaires en provenance de 27 nations, est un témoignage de l'engagement à renforcer la disponibilité opérationnelle et la sécurité régionale.

Sous l'égide de la United States Africa Command (US AFRICOM), l'exercice African Lion 2024 a été un événement clé dans le calendrier militaire, dirigé par la Southern European Task Force, Africa (SETAF-AF). S'étendant du 19 avril au 31 mai 2024, cet exercice multi-nations, toutes composantes, tous domaines, présentait une démonstration robuste de puissance militaire et de partenariat stratégique.

Démonstration de Prouesse Militaire et d'Interopérabilité

Un des moments forts de AL24 a été le Combined Arms Live-Fire Exercise (CALFEX) mené à Ben Ghilouf, en Tunisie. Cet exercice était non seulement une démonstration de puissance militaire brute, mais aussi un effort coordonné montrant l'intégration sans faille de diverses forces. Des militaires de l'armée de terre américaine, des Marines américains et des membres des forces armées tunisiennes ont lancé une offensive impressionnante à l'aide de technologies militaires avancées, incluant l'aviation, l'artillerie et des unités blindées.

L'inclusion des High Mobility Artillery Rocket Systems (HIMARS) par la Garde Nationale du Texas a illustré les capacités de pointe testées et utilisées sur le terrain. Le général de division Todd R. Wasmund, commandant général de la SETAF-AF, a souligné que l'utilisation réussie du HIMARS pour la première fois en Tunisie marquait un jalon important dans l'histoire de cet exercice, mettant en évidence la profondeur du partenariat américano-tunisien.

Exécution Tactique et Formation Avancée

La détection précise et l'élimination des menaces ennemies lors du CALFEX ont démontré la maîtrise tactique que vise à inculquer l'exercice African Lion. L'exercice a mis à l'épreuve la capacité des troupes à opérer dans des conditions extrêmes, améliorant ainsi leur préparation aux opérations du monde réel. Les contrôleurs d’attaque tactiques intégrés ont joué un rôle crucial, orchestrant un soutien aérien rapproché et intégrant les opérations au sol avec le pouvoir aérien, amplifiant considérablement l’impact global des efforts offensifs.

De plus, des unités telles que le 1er bataillon du 175e régiment d’infanterie de la Garde nationale du Maryland et les Marines de la 3e compagnie de liaison d’artillerie navale aérienne (3rd ANGLICO) ont pu parfaire leurs compétences dans un environnement multinational complexe grâce aux tactiques basées sur des scénarios.

Importance Symbolique et Culturelle

L’exercice revêtait également une profonde importance symbolique. Comme on a pu le voir lors de la journée des visiteurs distingués, le déploiement de parachutistes des Forces spéciales tunisiennes, portant fièrement leur drapeau national, n’était pas seulement une démonstration tactique, mais aussi un moment fort de fierté nationale. De tels gestes soulignent les dimensions culturelles et diplomatiques plus larges des exercices militaires comme African Lion, favorisant la bienveillance et la compréhension entre les nations participantes.

Alors que l'exercice African Lion 2024 s'achève, le dialogue stratégique et les alliances opérationnelles forgées pendant cette période promettent d'améliorer la paix et la sécurité dans la région. L'exercice illustre comment l'engagement militaire continu et la disponibilité opérationnelle contribuent aux relations diplomatiques et aux objectifs de sécurité mutuelle. En se tournant vers l'avenir, l'exercise African Lion continue d'établir la norme pour les exercices militaires multi-nations, en élaborant une feuille de route pour les opérations futures visant à promouvoir la paix et la stabilité mondiale.

Jean Baptiste Giraud

Journaliste éco, écrivain, entrepreneur. Dir de la Rédac et fondateur d’EconomieMatin.fr. Fondateur de Cvox.fr. Officier (R) de gendarmerie.