L’Ukraine va-t-elle perdre la guerre ?

Jean Baptiste Le Roux
Par Jean-Baptiste Leroux Publié le 19 avril 2024 à 15h30
L'Ukrain peut-elle perdre la guerre ? Photo de Artem Kniaz sur Unsplash

L'Ukraine se trouve actuellement à un tournant critique de son conflit avec la Russie. Le directeur de la CIA, William Burns, met en lumière la dépendance cruciale de l'Ukraine à l'aide militaire américaine pour éviter une défaite possible.

Ukraine : un besoin crucial d'assistance militaire

L'alerte a été donnée par William Burns, directeur de la CIA, qui a souligné le rôle vital de l'assistance militaire américaine dans le maintien de la résistance ukrainienne. Selon Burns, sans un renforcement significatif de cette aide, les forces ukrainiennes pourraient être submergées par les forces russes d'ici fin 2024. Cette déclaration intervient alors que le Congrès américain est sur le point de voter sur un nouveau paquet de soutien financier à l'Ukraine, évalué à 61 milliards de dollars, après des mois de stagnation politique.

La situation sur le terrain révèle une réalité alarmante, où deux brigades ukrainiennes se trouvent extrêmement limitées en munitions, ne disposant que de 15 obus d'artillerie et 42 obus de mortier par jour. Cette pénurie met en relief la dépendance urgente de l'Ukraine à des livraisons conséquentes et continues de matériel de guerre pour tenir face à une offensive russe persistante.

L'impact psychologique de l'aide américaine

Cité par l'AFP, Williams Burns a également mis en avant l'impact psychologique positif que pourrait avoir une aide militaire accrue. L'espoir et le moral des troupes ukrainiennes, ainsi que leur capacité à résister, seraient considérablement renforcés par un soutien tangible et visible de la part des États-Unis. Cette dynamique est cruciale non seulement pour la tenue des lignes de front, mais également pour le soutien moral du peuple ukrainien et de ses alliés dans cette période d'incertitude.

Cependant, le directeur de la CIA avertit que sans aide supplémentaire, l'issue pourrait être désastreuse pour l'Ukraine. Le risque est grand que la Russie puisse renforcer ses positions et potentiellement dicter les termes d'une résolution politique au conflit. Ce scénario mettrait non seulement l'Ukraine en position de faiblesse mais pourrait également redéfinir l'équilibre géopolitique de la région.

Jean Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du site web. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme (IEJ) et membre de l'Association des Journalistes de Défense. Il publie de temps en temps dans la presse économique spécialisée.