La Turquie affirme que son avion KAAN surpasse le F-35 américain : analyse des capacités

Cropped Favicon Armees 2.png
Par Laurène Meghe Publié le 16 mai 2024 à 7h45
La Turquie Affirme Que Son Avion Kaan Surpasse Le F 35 Americain Analyse Des Capacites

La Turquie a récemment fait des déclarations audacieuses concernant son nouvel avion de combat de cinquième génération, le KAAN, le positionnant comme supérieur au F-35 américain. Ces affirmations interviennent après le succès des premiers tests de vol et dans un contexte de tensions continues avec les États-Unis concernant le programme F-35.

Genèse et ambitions du programme KAAN

Le programme KAAN a été lancé par l'industrie aérospatiale turque (TAI) après que la Turquie a été exclue du programme F-35 suite à l'achat d'un système de défense aérienne russe. Le général de TAI, Temel Kotil, affirme que le KAAN, équipé de deux moteurs et capable de transporter jusqu'à dix tonnes de munitions, offre des capacités supérieures à celles du F-35, notamment en termes de puissance et de portée radar.

Caractéristiques techniques et performances

Le KAAN est présenté comme un avion multirôle à double moteur, conçu pour assurer la supériorité aérienne avec la capacité de mener des frappes de précision supersoniques. Comparé au F-35, qui dispose d'un seul moteur, le double moteur du KAAN lui conférerait un avantage en termes de puissance et de sécurité. Le jet a effectué son deuxième test de vol en mai 2024, démontrant une progression significative vers la production en série prévue pour les années 2030.

Contexte géopolitique et implications industrielles

L'exclusion de la Turquie du programme F-35 a non seulement créé un vide capacitif dans ses forces armées mais a également stimulé l'ambition nationale de développer une alternative indigène. Ce développement pourrait remettre en question la domination des États-Unis sur le marché des avions de combat de cinquième génération et influencer les alliances militaires et les marchés d'exportation.

Perspectives futures et défis

Bien que le programme KAAN soit encore à ses débuts, avec des livraisons prévues à partir de 2028, il symbolise l'effort de la Turquie pour atteindre une autonomie en matière de défense aérienne. Les capacités promises du KAAN, notamment en termes de charge utile et de technologie de propulsion, devront être validées dans les années à venir, déterminant ainsi le succès de l'avion sur la scène internationale.

La Turquie prévoit non seulement de remplacer sa flotte de F-16 par des avions KAAN mais également d'exporter le KAAN à d'autres nations, ce qui pourrait redéfinir les équilibres stratégiques dans les régions concernées.

Cropped Favicon Armees 2.png

Rédactrice spécialisée dans la défense, les armées, et l'industrie aéronautique et spatiale. Expertise en aviation civile et militaire, je couvre également les domaines de la défense, des drones, et des enjeux industriels, y compris les relations entre les entreprises et leurs partenaires financiers.